Port gratuit dés 250 € TTC
En France métropolitaine

Tél. :02 99 25 21 72

MATERIEL DE KINESITHERAPIE

Désinfection : le système Ulna contre les infections Nosocomiales

Désinfection : le système Ulna contre les infections Nosocomiales

Désinfection : le système Ulna contre les infections NosocomialesEn produit de désinfection, le système ULNA, avec sa poignée ergonomique anti contamination, permet d'éviter la propagation de bactéries. En effet, le patient et son environnement sont des sources de colonisation des mains des soignants. L'hygiène des mains doit être pratiquée avant et après contact avec le patient ou son environnement.

Le taux d'observance de l'hygiène des mains reste encore à améliorer.
Toutefois, l'acquisition bactérienne sur les mains peut se réaliser à distance du patient, sur des surfaces inertes comme, par exemple, les poignées de porte conventionnelles (PPC). La limitation du contact manuel lors d'un geste extrêmement fréquent (préhension de poignée de porte) pourrait aider à la maîtrise de la transmission manuportée.

La désinfection et la poignée infirmière

L'étude en désinfection de cette poignée a été réalisée sur 1 an dans un service d'Infectiologie et Maladies Tropicales.

Deux types de prélèvements bactériologiques ont été réalisés successivement sur les Poignées de porte Conventionnelles puis, sur les Poignées Ulna après leur installation sur toutes les portes du service. L'ensemble des prélèvements a été effectué par la même technicienne biohygiéniste.

L'étude de la poignée Ulna

Lors de l'étude sur de la poignée sur le thème de la désinfection, dans une première période (T1), 45 prélèvements sur la surface de préhension des Poignées de porte Conventionnelles par apposition de lames BioTest Hycon* de 25cm² ont été quantifiés en « flore totale ». Le dénombrement est exprimé en Unités Formant Colonies (UFC). Plus d'un mois après l'installation des Poignées Ulna, 45 prélèvements sur leur zone d'appui antébrachial ont été réalisés dans les mêmes conditions.

Dans une deuxième période (T2), pour la désinfection, après dépose des Poignées Ulna et repose des Poignées de porte Conventionnelles, 112 prélèvements ont été réalisés par essuyage par une lingette stérile pré imprégnée (AES*). Un gabarit stérile en silicone a permis de prélever précisément sur 16 cm² de surface de préhension de la Poignées de porte Conventionnelles. Un mois après avoir déposé les Poignées de porte Conventionnelles et reposé les Poignées Ulna, 120 prélèvements ont été réalisés dans les mêmes conditions sur la tige des Poignées Ulna. Cette zone ne devrait pas être utilisée par les personnels.

Les cultures

Pour une meilleure analyse de la désinfection, les cultures ont été effectuées sur des milieux sélectifs bacille gram- et cocci gram+.
Les résultats sont donnés en UFC par 25 cm² pour le T1 et par 16 cm² pour le T2. Les données ont été analysées sur le logiciel Epi6fr par test du X², significativité choisie si p<0.05.

Les résultats

Voici les résultats de l'analyse des poignées Ulna destinées à la désinfection.

  PPC PU P
T1 17.7 % 24.4 % 0.6
((8/45)(11/45) 
T2 51.8 % 86.61 % < 10-6
((58/112)(104/120) 

Pourcentage de poignées de portes contaminées par moins de 15 UFC par surface prélevée.

Discussion sur la désinfection

Il y a une différence non significative de la colonisation des poignées dans la première étude sur flore totale. La zone de prélèvements de Poignées Ulna était alors la zone d'appui de l'avant bras des utilisateurs. Le fait que la charge bactérienne des avant-bras est inférieure à celle des mains, peut expliquer ce résultat pour améliorer la désinfection.

Analyse des deux périodes

Il y a une différence significative de la contamination des poignées en faveur des Poignées Ulna lors de la deuxième période. La bonne utilisation des Poignées Ulna en est probablement la raison.

En cas de mésusage (prise manuelle de la tige de la Poignées Ulna), la contamination des mains des utilisateurs serait moindre.
OIE* a montré la contamination de 27% des 196 poignées de portes d'un hôpital par du SASM et du SARM. Pour notre part, lors du T1 nous avons dénombré 47% de poignées contaminées par Staphylococcus epidermidis, 3.7% par des BGN et 0.7% par SARM.
HUANG** et al. ont montré que des souches de SARM pouvaient persister plus de 10 jours sur des surfaces inertes. Le bionettoyage reste un élément important de la maîtrise de la diffusion des germes et donc de la désinfection.

Les risques de transmission

Le risque de transmission manuportée par l'intermédiaire de poignées de porte existe.
L'hygiène des mains et le bionettoyage restent des éléments primordiaux de maîtrise de ce risque. L'utilisation de nouvelles poignées peut être un facteur favorisant cette maîtrise de désinfection.

Les poignées Ulna pour la désinfection

L'acceptabilité et l'utilisation correcte des poignées de portes ULNA permettent de diminuer le risque de colonisation des mains des personnels ou des visiteurs dans un service de maladies infectieuses. Elles favorisent sans aucun doute la désinfection.


Nous utilisons des cookies sur ce site à des fins d'analyse du trafic et pour améliorer votre expérience utilisateur.
En cliquant sur "J'accepte l'utilisation des cookies", vous donnez votre consentement pour l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.